Ballon ecs

Les différents types de ballons ECS

Cette classe de produits regroupe indifféremment, les ballons chaudières (intégrés ou déportés), les cumulus eau chaude (électriques, thermodynamiques ou au gaz), les chauffe-eaux à énergie renouvelable (solaire, géothermique…) et les simples réservoirs de stockage destinés à optimiser le rendement des générateurs à fonctionnement discontinu (chaudières à biomasse, capteurs solaires thermiques, systèmes géothermiques). 

Composition du ballon ECS : 

Cuve d’accumulation (contenance entre 50 et 1 500 litres pour les appareils domestiques) ; 

Dispositif de réchauffement de l’eau, par thermoplongeur ou résistance stéatite pour les appareils électriques, ou double peau, serpentin ou échangeur de température pour les appareils à fluide caloporteur (chauffe-eau gaz, chaudières, pompes à chaleur…) ; 

Système de régulation thermique (au moins 1 thermostat réglable ECS + 1 thermostat de sécurité surchauffe) ; 

Un ou plusieurs dispositifs anticorrosion

Groupe de sécurité hydraulique (intégrant le dispositif de vidage) ; 

Manteau d’isolation thermique de 5 à 10 cm d’épaisseur (laine minérale, mousse polyuréthane, résine de mélamine…) ; 

Jaquette de protection (en acier laqué ou matériau composite). 

L’eau entre sous pression dans la partie basse du ballon. Se réchauffant au contact du (ou des) dispositif(s) de chauffage intégré(s), elle s’élève vers la partie haute, où se trouve l’orifice de soutirage. Le thermostat coupe l’alimentation électrique ou en fluide caloporteur lorsque la température de consigne de l’ECS est atteinte